Appel pour une prière à la mémoire des soldats musulmans morts en 14-18

Version imprimable

 Une association de banlieue a lancé mercredi un appel pour une prière le 11 novembre dans toutes les mosquées de France à la mémoire des soldats musulmans morts pendant la Première guerre mondiale, et
demandé qu'ils "soient intégrés" dans l'histoire de France.
   "En vue de rendre hommage à la mémoire de ces combattants musulmans de la Première guerre mondiale, le Front des Banlieues Indépendant lance un appel pour que dans toutes les mosquées de France, une prière soit récitée en leur mémoire", indique cette association Front des banlieues indépendant (FBI) dans un communiqué.
   Selon le texte, 450.000 musulmans venus des anciennes colonies du Maghreb et d'Afrique noire ont combattu lors de la Première guerre mondiale et plus de 80.000 sont morts au combat.
   Ces soldats ont participé "à toutes les grandes batailles, entre autres à  celles de l'Artois, de la Champagne, de la Somme, de Malmaison et à celle, emblématique, de Verdun, qui causa, on le sait à elle seule, plus de 300.000 morts français et allemands".
   "Au moment où l'on rend hommage aux combattants de 14-18, ces musulmans qui se sont sacrifiés pour le drapeau tricolore, oubliés des manuels scolaires doivent être intégrés à leur juste place dans l'Histoire de France", demande le FBI.
   "C'est ce type de démarche qu'il conviendrait à l'avenir d'encourager, dans tous les domaines, pour donner tout son sens au principe républicain d'égalité entre les citoyens, quelles que soient leurs origines, afin de mieux faciliter de la sorte le +vivre ensemble+", estime l'association.

A lire aussi: