Aller au contenu principal

Erdogan inaugure le 3e collier du Bosphore, le pont des records

Le président Tayyip Erdogan a inauguré le 26 août le 3e pont bâti sur le Bosphore, conçu par le Français Michel Virlogeux qui a coûté 900 millions d'euros. L'ouvrage qui s'appelle Yavuz Sultan Selim, du nom du sultan qui a régné entre 1512 et 1520, a été construit sur l'embouchure de la mer Noire pour décongestionner Istanbul.

Vendredi, Août 26, 2016 - 17:31

Nouvelle réalisation titanesque, nouvelle date historique. Le 26 août 1071, les Turcs entraient en Anatolie et s'emparaient de Constantinople le 29 mai 1453. C'est le 29 mai 2013 que le président turc Tayyip Erdogan a posé la première pierre du 3e pont bâti sur le Bosphore et c'est le 26 août 2016 qu'il l'a inauguré en présence d'un parterre de chefs d'Etat et de gouvernement. 

Le 1er juillet dernier, Erdogan avait inauguré le pont Osman Gazi, un pont suspendu franchissant le golfe d'Izmit à 50 km au sud d'Istanbul et réduisant le temps de traversée de 2 heures à 6 minutes.

Le pont Yavuz Sultan Selim bat des records mondiaux : c'est le plus long à haubans du monde (2 164m), le plus long équipé de voies ferrées (deux voies ferrées encadrées par huit voies routières), le pont qui contient les plus hauts pylônes (322m de hauteur). 

«Ce pont met la Turquie au premier plan mondial, c’est le plus spectaculaire construit ces dernières années», a déclaré à l’AFP son concepteur, le Français Michel Virlogeux, qui a entre autres conçu le Viaduc de Millau et le Pont de Normandie. «Je ne connais aucun exemple d’ouvrage conçu et construit en trois ans et demi», a-t-il poursuivi avant d'ajouter «Il y a eu à la fois une volonté politique du gouvernement turc et une extraordinaire mobilisation des entreprises».

Le pont devrait soulager le trafic d'Istanbul de 30%.

Son nom a cependant créé la polémique. Le sultan Selim Ier est présenté par la minorité alévie comme un persécuteur. Kemal Kiliçdaroglu, le président du CHP, gauche kémaliste, avait proposé de changer le nom en Mustafa Kemal Atatürk, une proposition qui avait été rejetée par le gouvernement. 

Erdogan devrait inagurer en décembre prochain un tunnel sous le Bosphore, le 2e du genre après celui du Marmaray, ouvert à la circulation en 2013. Quatre autres mégaprojets devront voir le jour : le 3e aéroport d'Istanbul, le canal Istanbul, un canal qui reliera la mer Noire à la mer Marmara, un 3e tunnel sous le Bosphore et un pont à Canakkale. 

 

 

La rédaction vous conseille


LES PLUS LUS


Back To Top