Aller au contenu principal

Erdogan reçoit la distinction de chevalier de l'Ordre de Léopold en Belgique

Le président turc, Tayyip Erdogan, en visite officielle à Bruxelles lundi 5 octobre, a reçu l'ordre militaire et civil le plus important de Belgique, celui de chevalier de l'Ordre de Léopold. 

Mardi, Octobre 6, 2015 - 14:33
Erdogan

Le président turc et sa femme ont été reçus par le roi Philippe à Bruxelles. 

Erdogan

L'Ordre de Léopold, décoration belge créée en 1832 et dont le nom provient du roi des Belges Léopold Ier qui a régné au XIXème siècle en Belgique, a été décernée lundi 5 octobre au président turc en visite à Bruxelles.

C'est le roi Philippe qu'a rencontré Erdogan qui l'en a décoré, révèle le média belge RTBF. La raison de cette récompense a été expliquée très simplement par le ministère belge des Affaires étrangères qui parle d'une «pratique habituelle» au média belge : «L'échange de distinctions honorifiques entre chefs d'États est une pratique habituelle en cas de visite d'État. Ce n'est pas une décision du Roi». Une «tradition protocolaire», dira encore le porte-parole du ministère, Didier Vanderhasselt. 

Erdogan est reçu par le roi Philippe en Belgique.

Des critères apparemment objectifs

Selon RTBF, les règles au niveau du protocole de la remise de la décoration sont nombreuses malgré l'étonnement que peut susciter ce genre de démarche envers un président turc dont la politique est beaucoup remise en question ces derniers temps notamment par Bruxelles qui s'inquiète du sort des médias turcs. Rappelons aussi qu'Erdogan n'a pas spécialement été le bienvenu à Bruxelles où il souhaitait faire son meeting électoral dans une grande salle de concerts qui lui a été refusée par le maire de la capitale européenne.

Toujours selon le média belge, le président de la Commission des Relations extérieures de la Chambre des Représentants, Dirk Van der Maelen, lui-même officier de l'Ordre de Léopold, remet en question l'attribution «automatique» de ce prix. «Selon moi ce n’est pas automatique. Il y a une décision par visite sur le fait d’attribuer ou non une décoration et sur base de laquelle on l'attribue. Mais quand bien même ce serait automatique, c’est une mauvaise façon de faire. Il faut absolument examiner ce type de décision au cas par cas», dénonce-t-il. 

La rédaction vous conseille


LES PLUS LUS


Back To Top