«Le parti égyptien Al-Wasat et l’AKP sont jumeaux»

Version imprimable

Dans un entretien accordé à Zaman, le président du parti égyptien Al-Wasat issu des Frères musulmans, évoque la proximité idéologique de sa formation avec l’AKP, y compris sur la question laïque. «Nous comprenons la manière dont Erdogan la conçoit», a ainsi déclaré Abou Elela Mady.

Abou Elela Mady, le président d’Al-Wasat, un parti égyptien conservateur modéré, a comparé l’idéologie de son parti à celle de l’AKP au pouvoir en Turquie, ajoutant que leurs parcours étaient pratiquement les mêmes. «L’expérience du parti Al-Wasat est très comparable à celle de l’AKP. Du point de vue de leur formation comme du point de vue de leur idéologie, les deux partis sont très proches ; ils sont comme des jumeaux», a déclaré M. Mady. Branche modérée du mouvement des Frères musulmans constituée en parti autonome en 1996, Al-Wasat se félicite des progrès politiques et économique accomplis par l’AKP en Turquie. Le président du parti a ainsi déclaré que le Parti de la justice et du développement avait fourni de grands efforts pour développer la Turquie économiquement et politiquement, ajoutant qu’Al-Wasat a besoin de temps pour être aussi fort que l’est aujourd’hui l’AKP en Turquie. «Il y a une grande similitude dans la manière dont les deux partis ont été fondés. Par exemple, l’AKP est historiquement issu du mouvement Milli Görüs [Vision nationale, ndlr] fondé par Necmettin Erbakan ; de même, Al-Wasat plonge ses racines dans le mouvement des Frères musulmans», a déclaré Abou Elela Mady.
 
La laïcité a mauvaise réputation en Egypte
En ce qui concerne les déclarations du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, qui a appelé les Egyptiens à adopter une constitution laïque, une initiative qui a été fortement critiqué par les Frères musulmans, la plus grande formation politique du pays, le président d’Al-Wasat a déclaré que son parti n’a pas de problème avec la laïcité. «Nous n’avons aucun problème avec cela, parce que nous comprenons la manière dont Erdogan la conçoit. L’un des fondateurs de notre parti a écrit un grand nombre d’ouvrages sur la laïcité et sur la sécularisation partielle du politique. Nous ne voyons pas dans la laïcité une négation de la religion, mais un moyen de séparer la religion de la politique», a déclaré Abou Elala Mady. «La laïcité est mal vue par les Egyptiens, parce qu’ils croient qu’elle nie la religion. Ce n’est pas le cas d’Al-Wasat, pour qui elle constitue une nouvelle voie au sein du système politique», a déclaré M. Mady.
 
 

A lire aussi: