Aller au contenu principal

Un amendement proposé mardi soir sur la fermeture de mosquées considérées comme salafistes a été rejeté par l’Assemblée nationale. Ce qui déplaît à certains élus FN qui crie à l'irresponsabilité et à la complicité des députes ayant voté contre. Mais cette mesure à une tout autre explication.

 

Pages

Mosquées : quand des élus d'extrême-droite s'enflamment sur un amendement qui existe déjà
Poutine appuie le processus diplomatique sur la Syrie
Comment parler des réfugiés avec ses enfants
Les Turcs endettés dès leur naissance
Sauriez-vous reconnaître votre mère les yeux fermés?

Back To Top