Aller au contenu principal

Un amendement proposé mardi soir sur la fermeture de mosquées considérées comme salafistes a été rejeté par l’Assemblée nationale. Ce qui déplaît à certains élus FN qui crie à l'irresponsabilité et à la complicité des députes ayant voté contre. Mais cette mesure à une tout autre explication.

 

Pages

Mosquées : quand des élus d'extrême-droite s'enflamment sur un amendement qui existe déjà
L’agenda culturel du 22 au 28 juillet
Bolloré assigne la chaîne France 2 en justice
Copé dénonce le manque de "fair-play" de Sarkozy
Sécurité à Nice : Libération met en cause Cazeneuve, le ministre évoque un discours complotiste
Adama Traoré serait mort des suites d'une grave infection indique l'autopsie
Opération antiterroriste menée à Argenteuil, près de Paris
Menace de mort visant les musulmans à Lyon
Manuel Valls réitère sa volonté d'interdire le salafisme après une proposition de NKM
Nice : Cazeneuve demande une évaluation du dispositif de sécurité
Cinq personnes entendues dans l'enquête sur Nice déférées
Vallourec : projet de cession de l'aciérie de Saint-Saulve (Nord)

Pages


Back To Top