Aller au contenu principal

Nordine Nabili : «Le Bondy Blog restera ce qu'il est : un média citoyen»

7 ans après avoir pris les reines du fameux BondyBlog, né pendant les émeutes des banlieues en 2005, Nordine Nabili 42 ans, s'en va. Après avoir notamment dirigé la rédaction de Beur FM, collaboré avec Radio France Internationale et l’agence de presse Reuters, il était entré au BondyBlog en 2006 en tant que responsable d'édition puis de rédacteur-en-chef, pour enfin, en 2009, en devenir le président. Aujourd'hui, il décide de laisser la main. Entretien.

Mardi, Mai 17, 2016 - 15:11

Pourquoi partez-vous ?

La raison principale de mon départ est la lassitude, le manque d'énergie, l'envie de faire autre chose. Cela fait 10 ans que je suis au BondyBlog, 10 ans c'est énorme. Notamment quand on travaille en banlieue, sur un média «pas tout à fait normal», sur des sujets vivants et compliqués, avec des jeunes à encadrer. On l'a fait avec un état d'esprit particulier : une envie militante. Au bout d'un moment, le réservoir est vidé.

Vous êtes fatigué de l'état du débat actuel ?

Je suis déçu par le débat politique et le quinquennat de François Hollande. Je pensais que la gauche apaiserait ce pays. A la direction du BondyBlog, j'ai vécu deux quinquennats : celui de Nicolas Sarkozy et de François Hollande et nous avons vécu le passage de la question sociale à la question identitaire : de ce point de vue là, la France a reculé. Je nous sens dans un moment de fatigue généralisée et collective. Même les initiatives comme Nuit debout ne donne pas l'impression d'un sursaut.

Y aura-t-il des changements ? Une réorientation du Bondy blog, après votre départ ?

Le BondyBlog restera ce qu'il est : un média citoyen, qui donne la parole à ceux qui veulent la prendre. Une sorte d'auberge espagnole. La nouvelle génération sortira peut être de l'aspect «bricolage» et le modèle économique sera plus pérenne. C'est le grand défi des successeurs. Sur le contenu, les sujets abordés resteront ceux qui intéressent les jeunes : la discrimination, la religion, le chômage, la diversité. L’ADN du BondyBlog restera ce qu'il est, la manière de piloter sera différente. Il n'y aura pas de révolution, il n'y aura juste plus Nordine à sa tête, avec sa façon de plaidoyer. Les fondateurs partent et laissent la maison à d'autres.

Quels sont vos projets ?

Je n'ai pas de projets particuliers. Je n'ai pas quitté le Bondy blog pour une proposition. J'ai envie de refaire de la radio. J'aimerai participer au débat politique en France, c'est ma maladie, je suis intoxiqué.

La rédaction vous conseille


LES PLUS LUS


Back To Top