Aller au contenu principal

Attaque d'un disquaire coréen à Istanbul : Erdogan dénonce une atteinte à l'hospitalité turque

Des fans du groupe de rock Radiohead rassemblés chez un disquaire dans le quartier Firuzaga à Cihangir avaient été attaqués par plusieurs hommes qui leur reprochaient de consommer de l'alcool durant le ramadan. Le président Erdogan a condamné l'attaque. 

Lundi, Juin 20, 2016 - 15:51

Vendredi soir, dans le quartier de Firuzaga à Cihangir à Istanbul, des fans du groupe de rock Radiohead s'étaient donné rendez-vous au Velvet Indieground. Le magasin de disques du très festif quartier fêtait la sortie du dernier album du groupe, A Moon Shaped Pool. Un homme surgit alors, visiblement très énervé, en criant «Vous n'avez pas honte de faire ça pendant le ramadan ?». Il est accompagné de plusieurs hommes.

Il somme les personnes présentes de quitter les lieux. Les hommes reprochent au disquaire d'écouter de la musique et de vendre de l'alcool pendant le ramadan. À l'extérieur, d'autres personnes se mettent à insulter et frapper les clients. Le responsable de la boutique, un Sud-coréen du nom de Seogu Lee, a également été pris à parti. «Nous vous tuerons, espèce de bâtards» aurait crié l'un des agresseurs.

Sur twitter, la photo de l'une des victimes de l'attaque circule.

 

 

Sur le site web communautaire Reddit, un homme déclarant avoir été présent au moment de l'attaque témoigne, «Nous nous sommes fait frapper par plus de 20 hommes armés de tuyaux, des bouteilles de bière ont été cassées sur nos têtes, je ne sais même pas comment nous avons fait pour nous en sortir. Pour la première fois de ma vie, j'ai eu peur d'être tué».

 

Une attaque vivement condamnée

Près de 500 personnes se sont rassemblées à Istanbul, samedi soir en réaction à cette agression. Le groupe de rock britannique s'est également exprimé sur le sujet dans un communiqué publié sur Internet : «Nos pensées vont à ceux qui ont été attaqués ce soir chez Velvet IndieGround, à Istanbul. Nous espérons qu’un jour nous serons en mesure de mettre derrière nous ces actes d’intolérance violente.

Pour l’instant, nous ne pouvons qu’offrir à nos fans stambouliotes notre amour et notre soutien». Le président de la République, Tayyip Erdogan, a fait part de sa tristesse tout en prenant soin de critiquer l'événement. «C'est une erreur, autant d'organiser en plein Ramadan un tel événement qui a débordé dans la rue que d'y intervenir de manière brutale.

Les deux parties ont tort», a-t-il tranché, avant d'indiquer que l'assaut portait également atteinte à la tradition d'hospitalité de la Turquie. Le consul général de la Corée du sud à Istanbul, Cha Young-Cheol, s'est rendu sur place, lundi 20 juin, et a fait part de sa «préoccupation». 

 

La rédaction vous conseille


LES PLUS LUS


Back To Top