Aller au contenu principal

Un film palestinien déprogrammé à Cannes

Munich : A Palestinian Story, de Nasri Hajjaj, réalisateur libanais d’origine palestinienne, devait être projeté ce 16 mai au Palais des Congrès de Cannes, dans le cadre du Marché du Film. A la suite d'un courrier du Conseil français des institutions juives de France (CRIF), il a été annulé.

Lundi, Mai 16, 2016 - 15:41

Ce 16 mai Munich : A Palestinian Story, devait être projeté à l'occasion du salon des professionnels ayant pour but de commercialiser les œuvres cinématographiques en marge du festival de Cannes qui a démarré le 11 mai et qui se clôturera le 22.

Or, à la suite de plaintes émanant notamment de Roger Cukierman, le président du Conseil représentatif des Institutions juives de France (CRIF), le film qui évoque la prise d'otage par des activistes palestiniens de sportifs israéliens lors des JO de Munich en 1972 a été déprogrammé.

Le 3 mai 2016, Cukierman a écrit une lettre au président du festival, Pierre Lescure, en copie à Audrey Azoulay, la ministre de la Culture, dénonçant «une réinterprétation scandaleuse de faits historiques» de la part du réalisateur qui, selon lui, «relève du révisionnisme historique».

Le film impute la mort des otages à l'assaut de la police allemande. Le président du festival a accepté la requête et censuré le film de Nasri Hajjaj. 

La rédaction vous conseille


LES PLUS LUS


Back To Top