Aller au contenu principal

Lycée musulman Averroès : l'ex-professeur condamné en appel pour diffamation

L'ancien professeur du lycée musulman Averroès, Soufiane Zitouni, qui avait vivement critiqué le lycée de Lille dans une tribune a été condamné jeudi 26 mai en appel pour diffamation. 

Jeudi, Mai 26, 2016 - 12:28

Soufiane Zitouni avait publié le 6 février une tribune dans le journal Libération , intitulée «Pourquoi j’ai démissionné du lycée Averroès».

Il y accusait les responsables de l’établissement scolaire lillois de diffuser «de manière sournoise et pernicieuse une conception de l’islam qui n’est autre que l’islamisme», dénonçant «l'antisémitisme quasi culturel de nombre d'élèves».

Des propos qui ont profondément choqué les élèves ainsi que le personnel de l'établissement, classé meilleur lycée général de France en 2013. 

Condamné en appel pour diffamation

C'est pourquoi, suite à cette tribune, le lycée Averroès a porté plainte pour diffamation non publique, ainsi que pour injure non publique, Soufiane Zitouni ayant adressé des courriels à la direction de l’établissement le qualifiant de «nid de vipères hypocrites».

Sofiane Zitouni

Le 4 septembre, Soufiane Zitouni a été condamné par le tribunal de police pour diffamation non publique et injure non publique.

L'ex-professeur d'Averroès avait donc décidé de faire appel devant la cour d’appel de Douai. Bien que se disant «plutôt optimiste sur le verdict», Sofiane Zitouni, a été condamné de nouveau, ce jeudi 26 mai, pour diffamation. 

Un communiqué de l'établissement précise que la Cour d’Appel a rappelé «qu’on ne pouvait pas en toute impunité diffamer une institution scolaire, le lycée Averroès».

«Contrairement aux médias la justice, elle, est impartiale»

Le directeur du lycée Averroès, El Hassane Oufker, se félicite de cette condamnation à Zaman France: « l'établissement se félicite que justice ait été rendue», avant d'ajouter qu'il ne peut s’empêcher de relever le fait «que contrairement aux médias, la justice, elle, est impartiale». 

«Reconnu depuis son ouverture pour la qualité de son enseignement et l’excellence de ses résultats, la communauté éducative (professeurs, parents, élèves et personnels) du lycée Averroès est désormais rétablie dans son honneur» développe le lycée dans son communiqué.

En effet, la tribune de Soufiane Zitouni avait subi une surmédiatisation prenant pour argent comptant les propos de l'ancien professeur de philosophie. 

Des inspections académiques en faveur du lycée

L'établissement avait en revanche eu la visite de plusieurs inspections académiques, ainsi que d'une commission sénatoriale, qui toutes ont conclu que les accusations de Soufiane Zitouni ne reposaient sur rien.

L’inspection académique «n’a relevé aucun fait d’antisémitisme, de radicalisation ni d’atteinte aux principes et aux valeurs de la République».

La rédaction vous conseille


LES PLUS LUS


Back To Top