Aller au contenu principal

Victime de la chasse aux sorcières, un ami d'enfance d'Erdogan meurt en exil

Cemal Ussak, l'ancien président de la Fondation des journalistes et des écrivains, est décédé des suites d'un cancer aux Pays-Bas, où il avait trouvé refuge après que le président Tayyip Erdogan avait lancé une répression contre le mouvement Gülen. Ussak, un ami d'enfance du chef de l'Etat, avait demandé à vivre ses derniers jours en Turquie, une demande refusée par les autorités qui lui avaient fait savoir qu'il serait envoyé en prison. 

Vendredi, Août 26, 2016 - 18:08

Cemal Ussak.

Cemal Ussak, l'ancien président de la Fondation des journalistes et des écrivains, est décédé des suites d'un cancer aux Pays-Bas, où il avait trouvé refuge après que le président Tayyip Erdogan avait lancé une répression contre le mouvement Gülen. Ussak, un ami d'enfance du chef de l'Etat, avait demandé à vivre ses derniers jours en Turquie, une demande refusée par les autorités qui lui avaient fait savoir qu'il serait envoyé en prison. 

Né en 1953, Ussak était un camarade de classe d'Erdogan au lycée d'imams d'Istanbul. Ce dernier l'avait nommé, en 2013, au Comité des sages, chargé de superviser le processus de paix avec le PKK. 

Accusé de faire partie du "groupe terroriste FETÖ", acronyme créé par le pouvoir pour désigner le mouvement Gülen, il avait dû quitter son pays, la justice turque s'entêtant à l'envoyer en détention provisoire alors qu'il suivait un traitement pour soigner son cancer. 

Il avait envoyé un message par le biais de ses avocats à son ancien ami pour qu'il soit jugé sous contrôle judiciaire mais sa demande avait été refusée. "Si tu viens, on t'emprisonnera et tu rendras ton dernier souffle en prison", s'était-il vu répondre.

La Fondation des journalistes et des écrivains avait été fermée par décret-loi après le tentative de coup d'Etat du 15 juillet. 

 

"Bırakın ülkemde öleyim" diyen Cemal Uşşak gurbette hakka yürüdü! | Samanyolu Haber

 

 

La rédaction vous conseille


LES PLUS LUS


Back To Top